M. Christian Lacroix, artiste invité au château

M. Christian Lacroix, artiste invité au château

 

Le Château de Tarascon – Centre d’art René d’Anjou poursuit le dialogue entre le patrimoine et la création contemporaine en invitant M. Christian Lacroix à investir les salles du château et en les parant d’œuvres décoratives réalisées spécifiquement pour ce monument d’exception. Quatre grands tapis majestueux donnent à voir la beauté d’une commande artistique inédite produite par le Centre d’art René d’Anjou (Ville de Tarascon).

 

L’espace d’accueil du château est orné par M. Lacroix d’un grand tapis reproduisant les animaux fantastiques qui constellent les plafonds peints du château. Cette œuvre est une introduction à la visite pensée pour cet espace au mobilier désigné par la société Eco Fabrik à Arles.

La salle des festins est parée d’un grand tapis qui nous entraîne à la découverte de la Tarasque, le monstre totémique de Tarascon. M. Lacroix a pensé cette œuvre en résonance avec les fondations rocheuses du bâtiment sur lequel la salle est posée et en lien avec le fleuve roi, le Rhône. La Tarasque déstructurée sert de support à la première séquence de la Grande Galerie du Moyen Age, Il était une fois le château de Tarascon.

La salle d’apparat reçoit un grand tapis réinterprétant les motifs géométriques qui soulignent les précieux plafonds à caisson de la pièce. Le tapis ornant le sol constitue par un effet de miroir la base du monde merveilleux des closoirs – petits panneaux peints - du château. La  seconde séquence de la Grande Galerie du Moyen Age,  De drôles d’animaux de compagnie offre une plongée ludique au sein de cet univers peuplé de créatures réelles et fantastiques.

La salle de la garde-robe se métamorphose en une vaste cage à oiseaux néo-gothiques réinterprété par l’artiste. M. Lacroix a conçu l’œuvre telle un tatouage géant de 200m2 sur ce sol restauré qui fait aussi écho aux nombreux graffiti gravés par les soldats et civils prisonniers de ce monument. Ce tapis décoratif accompagne la troisième séquence de la Grande Galerie du Moyen Age,  Les murs ont la parole qui nous entraîne à la rencontre de cette mémoire carcérale.

M. Christian Lacroix a souhaité aussi investir d’autres pièces, chambre du roi et chambre de retrait, d’œuvres nouvelles qu’il a produites pour le Centre d’art René d’Anjou. A l’image des artistes des princes d’Anjou-Provence, il nous livre un parcours qui convoque l’imaginaire, la passion des arts décoratifs et son amour du patrimoine. Majestueux…

 

Commissaire d’exposition : Aldo Bastié, conservateur du Château de Tarascon – Centre d’art René d’Anjou

 

En haut, dessin du tapis de la salle des festins : M. Christian Lacroix XCLX

En bas, projet de tarasque en osier : M. Christian Lacroix XCLX


Château de Tarascon - Boulevard du roi René - 13150 Tarascon - Accueil : 04 90 91 01 93 - Mentions légales