La bête du Vaccarès

La bête du Vaccarès

Dans la continuité d'une collaboration enclenchée cet été avec les enfants du centre Di Nistoun, le château de Tarascon a le plaisir d'accueillir à nouveau le Ballet de danse physique et contemporaine - BDPC - du 13 au 19 septembre pour une résidence de création autour du récit de La bête du Vaccarès.

La création de David Llari, avec le conseil de Frédéric d’Agay, auteur et historien spécialiste de la Provence, interprétée par le BDPC, s’inspire du célèbre roman de Joseph d’Arbaud, grand poète provençal, héritier de Frédéric Mistral.

La bête du Vaccarès est un récit emblématique de la Provence et de la Camargue, qui s’inscrit plus largement dans une culture méditerranéenne plurimillénaire. C’est l’histoire d’un être mi-homme, mi- bouc, le dieu Pan, chassé depuis la Grèce et qui de rivage en marais, d’étangs en paluds, de plages en embouchures, est arrivé en Camargue, la terre qui a aussi accueilli la barque des Saintes. Sur les rives de l’étang du Vaccarès, un gardian découvre ses traces mystérieuses sur le sable.

C’est le récit d’une rencontre, celle de l’orient et de l’occident, du monde païen et du monde chrétien… Celle du faune, du satyre et d’un Homme de la terre, de l’eau, qui connaît les bêtes. Cette rencontre bouleverse les certitudes et les croyances du Gardian. Il peut alors accéder à un monde où la vérité n’a de sens que si elle est librement pensée.

À l'issue de la résidence, David Llari propose une présentation du travail mené avec les danseurs jeudi 16 septembre à 18h.

Pour les Journées européennes du Patrimoine, un extrait du ballet sera présenté en avant-première au public :

- Samedi 18 septembre à 15h au château

- Dimanche 19 septembre à 15h, place Frédéric Mistral, devant le musée d'art et d'histoire

 

ÉVÉNEMENT GRATUIT